besoin de renfort pendant les congés de vos employés ? pourquoi ne pas faire appel à des étudiants ?

L’été est là et durant les mois de juillet et d’août la plupart de vos employés vont profiter de cette belle saison pour faire une pause bien méritée. Deux, voire 3 semaines de vacances sont souvent prévues mais alors que les absences sont plus nombreuses qu’à d’autres périodes de l’année, l’activité de votre entreprise ne s’arrête pas pour autant.
Si vous souhaitez disposer d’une main d’ouvre disponible pendant les congés payés de votre personnel, le recours à des contrats étudiants peut se révéler une option intéressante car vous bénéficierez d’un cadre fiscal et social avantageux.
Bien sûr, un étudiant ne pourra pas remplacer un de vos cadres ou employés expérimentés mais de nombreuses tâches peuvent lui être confiées.
Voici les principales choses à connaître sur le contrat étudiant.

disposer de main d’œuvre à un coût réduit

Le contrat étudiant n’est pas un contrat de travail classique mais un contrat d’engagement qui est régi par des règles différentes.
Tout d’abord en matière de rémunération ; le salaire social minimum est minoré d’au moins 20%, voire plus si l’étudiant n’est pas majeur.
Ce contrat n’est pas soumis aux cotisations « pension » et « assurance maladie ». Seule la cotisation « assurance accident » est due par l’employeur.
Le contrat étudiant étant conclu pour une période relativement courte, il n’ouvre pas droit à des congés payés.
Enfin, en cas de maladie l’étudiant ne bénéficie pas d’un maintien de salaire.

 

à qui pouvez-vous proposer un contrat étudiant ?

Toutes les personnes âgés de 15 à 27 ans maximum (date anniversaire) et inscrites dans un établissement d’enseignement luxembourgeois ou étranger peuvent être engagées en tant qu’étudiants.
Les étudiants dont la scolarité a pris fin il y a moins de 4 mois peuvent également signer un tel contrat.
Pour les étudiants mineurs, il est recommandé que l’étudiant et son représentant légal signent le contrat.

 

quelles sont les limites à respecter ?

Les contrats étudiants ne peuvent être conclus que pendant les périodes de vacances de l’étudiant. En dehors de ces périodes, l’étudiant est autorisé à travailler mais sous contrat de travail  intérimaire ou à durée déterminée,  soumis à l’impôt et aux charges sociales.

Un étudiant ne peut travailler sous ce régime que 2 mois par année calendaire au maximum, cela doit rester une occupation occasionnelle.

Par ailleurs, il est conseillé de faire passer une visite médicale aux personnes qui sont amenées à occuper des postes considérés à risque (travail en hauteur, utilisation de machines…).

Le contrat étudiant doit être rédigé par écrit en 3 exemplaires : un pour l’étudiant, un pour l’entreprise et un autre qui doit être transmis à l’Inspection du Travail et des Mines.

 

une solution win-win !

Le contrat étudiant est également une solution avantageuse pour les jeunes qui y ont recours.
Outre le fait que cela leur permette de découvrir le milieu professionnel et d’acquérir une expérience, ces jobs sont pour eux une source de revenus peu taxée ni imposée.
En effet aucune charge sociale n’est supportée par l’étudiant. Et ces rémunérations ne sont soumises à l’impôt que si elles excèdent 14 €/heure.

 

comment trouver des étudiants prêts à rejoindre vos équipes ?

Généralement, dans la plupart des entreprises, ce sont les enfants du personnel qui sont engagés comme étudiants.
Si vous manquez de candidats ou si au contraire vous en avez trop, des professionnels du recrutement tels que Randstad peuvent vous aider.
Ils opéreront une sélection et prendront en charge tout l’aspect administratif, en totale conformité avec la loi : contrat, visites médicale, calcul et paiement du salaire.

 

Besoin d’aide pour recruter des étudiants ? Contactez-nous !

retour à la page précédente