les secteurs qui fournissent le plus de travail au Luxembourg

13/03/2019 08:00:00

Selon l'ADEM, au troisième trimestre 2020, plus de 445 300 salariés travaillaient au Luxembourg, dont 205 000 salariés frontaliers. Avec 50% des effectifs, la France fournit le plus important contingent, suivie de la Belgique (25%) et de l'Allemagne (25%).  Malgré la crise actuelle et les nombreux points d’incertitude, 9.100 emplois salariés ont été créés au Luxembourg depuis le début de l’année (source Idea),  Voici les domaines dans lesquels on a toutes les chances de trouver du travail au Luxembourg !

le marché d'emploi au Luxembourg

Le marché de l’emploi enquelques chiffres clés (source: l'ADEM):

  • Deux fois plus de postes de travail que d’habitants actifs au niveau national.
  • De 2000 à 2016 l’emploi a progressé de plus de 50%.
  • Environ 70% de la main-d’œuvre du pays est composée de travailleurs immigrés ou frontaliers.
  • La part des travailleurs frontaliers est passée de 3% en 1961 à 42% en 2016; près d'un travailleur frontalier sur deux est originaire de France.
  • Sur les quelque 427 044 travailleurs au Luxembourg, 94% ont un statut de salarié.
  • Environ un salarié sur 10 travaille dans le secteur des banques et des assurances.

quels sont les autres secteurs qui recrutent ?

1. le bâtiment : des projets de construction toujours plus nombreux

Qu’il s’agisse de bureaux ou de résidences, les artisans et grands groupes du bâtiment ont un agenda bien rempli, et des besoins conséquents en main-d’œuvre.

La plupart des métiers en lien avec le bâtiment sont très recherchés actuellement ; les maçons et coffreurs bien sûr mais aussi tous les métiers du second œuvre comme les peintres, les menuisiers, les carreleurs… ainsi que des compétences plus spécifiques touchant au génie civil.

2. hôtellerie et restauration : des besoins constants

Le marché du travail au Luxembourg se révèle particulièrement dynamique dans le domaine des métiers de bouche ainsi que de l’hôtellerie. Ici encore,plusieurs métiers sont possibles, du service à la cuisine en passant par le ménage dans les chambres. Différents postes restent accessibles sans conditions trop exigeantes en termes d’expérience et de diplômes. En revanche, pour devenir réceptionniste par exemple, on exige bien souvent un profil multilingue, à l’aise aussi bien avec l’anglais que le français, le luxembourgeois ou l’allemand.

3. informatique : beaucoup de postes à pourvoir, mais des recrutements difficiles

Parmi les entreprises les plus actives dans la recherche de candidats au Luxembourg, on trouve un grand nombre d’organisations autour de l’informatique. À la clé, différentes professions pour lesquelles on cible toutes sortes de profils, dans la programmation, le développement, l’ingénierie, le conseil, etc. S’il faut parfois avoir un CV déjà bien nourri pour prétendre à certains postes, les employeurs acceptent aussi des débutants et leur offrent de belles opportunités professionnelles, grâce à la possibilité de se former et de progresser en interne.

4. profils administratifs : le multilinguisme, un atout de taille

Plus de 25 % des recrutements de résidents luxembourgeois concernent l’administration publique. Sur ce secteur, un atout permettra aux candidats de faire la différence : la pratique de plusieurs langues étrangères. En effet, dans ces métiers, on a besoin de compétences en français, en anglais, en allemand et en luxembourgeois. Cette exigence reste également valable pour les postes administratifs du secteur privé.

Le travail ne manque pas au Luxembourg. A la recherche d'un emploi? Consultez nos offres d'emploi: jobs Luxembourg!