Chantiers et santé : les risques de chutes de plain-pied

Sur un chantier, les déplacements sont permanents et les risques de chute y sont alors élevés. Pour minimiser ceux-ci, voici quelques conseils.

 

Des lieux de travails entretenus

Tout d’abord, les chutes peuvent être entraînées à cause de la précipitation ou de la volonté d’aller trop vite.  Les chantiers sont des lieux potentiellement dangereux sur lesquels il est donc important de ne pas se précipiter. 
Ensuite, Pour que le lieu de travail reste sûr, il est important de veiller à son bon aménagement.  Veillez à ce que les voies de circulations soient dégagées.  Par exemple, en fixant les câbles électriques, en ne laissant pas traîner d’outils au sol (attachez-les de préférence à une ceinture) ou encore en nettoyant tous débris ou liquides qui auraient été renversés. Attention, s’il s’agit de produits dangereux, veillez à porter des gants pour qu’ils ne soient pas en contact avec votre peau. 
Enfin, vous pouvez également privilégier l’utilisation de revêtements antidérapants pour les sols ou encore imposer le port de chaussures antidérapantes.

 

Surcharge

De nombreux accidents sur les chantiers sont liés à la manutention.  Il est important de mettre en place des solutions (de manutention et/ou de stockage) pour que les employés n’aient pas à porter de charges trop encombrantes ou trop lourdes. 

Vous pouvez établir un planning des livraisons dans le but d’en avoir une vision globale et ainsi éviter un afflux trop important de marchandises ou de fournisseurs au même moment.

 

La visibilité

Veillez à ce que la vision des employés ne soit jamais obstruée par du matériel, des marchandises ou tout autre élément. 

 

La communication

N’hésitez pas à organiser une réunion pour sensibiliser vos collègues ou vos employés concernant ces risques et pour leur présenter des solutions simples afin d’éviter tout accident. 


Vous souhaitez trouver un emploi ? Laissez-nous votre CV en ligne
Vous êtes une entreprise à la recherche de nouveaux talents ? Contactez-nous

 
retour à la page précédente