Déconnexion pendant le temps libre: qu'en est-il au Luxembourg ?

Selon la dernière étude Workmonitor de Randstad, il apparaît que la majorité des salariés du Luxembourg acceptent que leur travail interfère sur leur vie privée et leur temps libre : 52% d’entre eux répondent immédiatement à tous les appels et messages reçus en dehors de leur temps de travail et 63% y répondent à un moment opportun. Ceci n’est pourtant pas toujours une exigence de leur employeur car 47% des personnes interrogées disent que celui-ci attend qu’ils soient disponibles en dehors des heures de travail et seuls 24% pendant leurs congés.

Les employeurs semblent nettement plus exigeants dans les autres pays étudiés : 45% souhaitent que leurs employés soient joignables pat téléphone ou e-mail pendant leurs congés. C’est particulièrement notable en Chine et en Inde où ce taux dépasse les 80%.

Cette incursion de la vie professionnelle dans la sphère privée n’est pas sans conséquence : seuls 64% des salariés du Luxembourg disent réussir à facilement faire une coupure pendant leurs congés. Dans les pays voisins (Allemagne, Belgique et France) davantage d’employés arrivent à se détacher de leur travail (73%).

Pour compenser cet état de fait, l’interconnexion travail/vie privée s’observe également dans le sens inverse ! 75% des personnes qui travaillent au Luxembourg s’autorisent à gérer des affaires personnelles durant leurs heures de travail. C’est bien plus qu’en Allemagne (59%), qu’en France (61%) ou qu’en Belgique (64%).

retour à la page précédente