les nouvelles façons de trouver un job.

Même si les annonces ont toujours la cote, d’autres méthodes cassent les codes.

On s’inscrit à un job dating

Les candidats ont cinq à sept minutes pour convaincre le recruteur. Pour cela, on se prépare comme pour un entretien d’embauche : on visite le site web de l’entreprise, sa page Linkedin et celles de ses salariés afin de comprendre comment elle fonctionne et quels sont ses métiers. L’idéal est de se faire repérer en amont en envoyant un tweet au recruteur si son nom est connu.

Les plus friands de cette méthode de sélection sont la banque-assurance, l’informatique et la distribution.

On développe son réseau sur Linkedin

Linkedin est une vitrine professionnelle numérique qui permet d’élargir son carnet d’adresses. On s’y rend pour regarder le parcours des autres et aussi pour mettre en avant ses qualités et compétences. Grâce à des publications ciblées, on cherche des contacts pour se créer une communauté.

Comme le site fonctionne avec des algorithmes, plus on enrichit son profil, plus on devient visible. Il est donc essentiel de soigner son positionnement en réfléchissant en amont à ce que l’on veut montrer, en alimentant régulièrement sa page et en étudiant le profil du recruteur avant son entretien.

Linkedin est devenu le plus grand réseau professionnel mondial, il est donc devenu indispensable d’y être présent.

On s’informe sur twitter

Twitter est utile pour partager et communiquer avec des professionnels sur des sujets liés à ses compétences. Mais il permet aussi de trouver un emploi ou de se faire repérer par des recruteurs. Dans ce but, on indique #i4EmploiR (R pour recherche) dans sa biographie Twitter. Puis on fait un tweet avec les hashtags suivants : « PleaseRT + #Poste cherché + #localisation + #i4EmploiR » en ajoutant un lien vers son profil Linkedin (ou Viadeo) et en joignant une image qui détaille ses compétences.

Ici, les profils qui ont la cote sont les jeunes diplômés et les professionnels de la communication, du digital, marketing, juridique, des RH, de la santé et les commerciaux.

On utilise Facebook

Sur Facebook, on peut trouver des offres d’emploi sur la page des entreprises. Et celles-ci échangent parfois directement avec les candidats en utilisant Messenger, l’application de messagerie instantanée de Facebook.

Les plus concernés par cette méthode sont les profils Bac+2 à Bac+5 qui visent les grandes entreprises.

On active ses réseaux « in real life »

On se déplace aux conférences ou aux salons du secteur d’activité que l’on vise. On parle de sa recherche d’emploi autour de soi. Cependant, on ne demande pas un job mais toujours des informations sur le métier et l’entreprise qu’on vise. Si on assiste à des événements non dédiés à des embauches, on laisse le CV à la maison mais on vient avec une carte de visite pour garder le contact et on met en avant les compétences qu’on a à apporter.

retour à la page précédente