les règles de l’intérim au Luxembourg : quand y recourir ?

Au Luxembourg, l’intérim représente 2 % des emplois, selon le syndicat OGBL. Particulièrement présent dans les secteurs de la construction et des industries manufacturières, il tend aussi à se développer dans d’autres milieux comme l’administration, les activités financières ou encore le commerce.

 

l’intérim au Luxembourg : ai-je le droit d’y recourir ? Sous quelles conditions ?

Cette forme de contrat séduit les entreprises grâce à sa flexibilité : elle permet de gérer sa main-d’œuvre plus facilement, en abordant sereinement les pics d’activité et en évitant de se trouver face à un surplus de salariés. Il s’agit également d’une bonne manière d’agrandir progressivement sa masse salariale : près d’un quart des structures recourant à l’intérim finissent par embaucher la personne après sa mission. Mais dans quels cas a-t-on le droit de recruter en intérim et, à l’inverse, quand est-ce impossible ? Voici les principales règles à connaître avant de rechercher un travailleur temporaire.

les règles de l’intérim au Luxembourg, similaires à celles des CDD

Le recours à un contrat d’intérim au Luxembourg est réglementé de la même manière que l’usage des contrats à durée déterminée (CDD). Concrètement, on peut employer quelqu’un en intérim uniquement pour exécuter une tâche précise et non durable. Dans les bases du contrat, on doit bien comprendre que le recrutement répond à un besoin temporaire, et qu’il ne s’agit pas d’un poste nécessaire de façon permanente.

dans quels cas peut-on recruter en intérim ?

Plusieurs configurations permettent de recourir à l’intérim au Luxembourg. Parmi les plus fréquentes, on identifie :

  • Le remplacement d’un salarié absent (maladie, maternité)
  • Les activités saisonnières (répondre à un surplus d’activité de quelques mois ou semaines dans l’année)
  • La réalisation d’une tâche occasionnelle et ponctuelle, qui ne fait pas partie des manœuvres courantes de l’entreprise

Plus généralement, en cas de hausse temporaire de l’activité ou de besoin ponctuel d’un nombre supérieur d’employés, les entreprises sont autorisées à recruter en intérim.

quelle est la durée maximale d’un contrat d’intérim au Luxembourg ?

Le contrat d’intérim peut se prolonger sur une durée de 12 mois maximum. Dès lors que le salarié est embauché pour une durée bien précise, le contrat doit mentionner une date de fin. Toutefois, puisqu’il existe plusieurs cas dans lesquels l’entreprise peut intégrer une nouvelle recrue en intérim sans fixer de date de fin, on peut se contenter d’inscrire une durée minimale sur le contrat.

La durée de la période d’essai, elle aussi, est réglementée : elle ne peut pas excéder :

  • 3 jours travaillés pour un contrat inférieur à un mois
  • 5 jours travaillés pour un contrat de 1 à 2 mois
  • 8 jours travaillés pour un contrat supérieur à 2 mois

L’employeur est en droit d’effectuer jusqu’à deux renouvellements pour chaque intérimaire. Toutefois, ces derniers ne doivent pas impliquer de faire durer la mission plus de 12 mois.

Logiquement, si vous cherchez à recruter pour plus d’un an, vous ne pouvez pas recourir à l’intérim. Mais il existe certaines exceptions pour les travaux saisonniers ou les missions nécessitant des connaissances hautement spécialisées.

Ainsi, si vous envisagez l’intérim au Luxembourg sans certitude d’y avoir droit, contactez une agence à l’image de Randstad pour obtenir des recommandations avisées et une aide personnalisée.

 

Quel que soit votre secteur d’activité, confiez vos projets de recrutement à Randstad !

retour à la page précédente