quel genre de boss avez vous ?

Vous vous rendez chaque jour au travail le cœur léger, ou plutôt avec les pieds de plomb ? Votre état d’esprit dépend fortement de l’ambiance au bureau. Vos collègues y sont pour beaucoup, mais aussi et surtout votre patron/manager. Chaque boss a un style et une approche bien à lui. Dans son ouvrage "Hoe manage ik mijn baas?" (Comment puis-je gérer mon boss ? », la chercheuse Jana Deprez définit huit types de patrons. De l’esclavagiste au meilleur ami: reconnaissez-vous votre patron ?

1. l’esclavagiste

Pour ce genre de boss, seul le résultat compte. Votre mère peut mourir, vous pouvez être cloué au lit avec 40° de fièvre, il s’en fiche éperdument. Tant que la présentation est remise à l’heure prévue sur leur bureau.

avantage: les patrons de ce genre vous incitent à toujours donner le meilleur de vous-même. Résultat? L’ambiance au travail est on ne peut plus dynamique. Et puisqu’ils savent exactement ce qu’ils veulent, leur vision et la stratégie sont claires.

inconvénient: peu d’espace est laissé à la critique, à la réflexion ou au développement personnel. Et puisque la pression en vue d’atteindre des performances est élevée, le risque de fatigue et de stress est bien réel.

 

2. l’expert

Ces patrons savent tout, absolument tout sur leur domaine. Au moindre doute (ce qui est rare, avouons-le), ils se mettent en quête d’informations. Pas question que des lacunes viennent grever leurs connaissances! Une exigence qu’ils vous imposent, à vous aussi.

avantage: envie de suivre une formation ou de consacrer des heures supplémentaires à un projet d’innovation en parallèle? Ces patrons ne pourront que vous encourager.

inconvénient: ne vous attendez pas à ce qu’ils vous demandent comment vous vous sentez au travail. Seul le résultat compte.

 

3. le chaotique

« Tourner une petite vidéo d’entreprise demain ? Mais oui, super idée, fonçons ! » Ces patrons prennent rapidement des décisions. Ils débordent d’enthousiasme. Quant à savoir si tout se goupillera dans leur agenda, ils s’en soucieront plus tard.

avantage: ces chefs instaurent une ambiance dynamique, énergique. S’ils vous croisent dans le couloir, ils prendront à coup sûr le temps d’échanger quelques mots avec vous.

inconvénient: les entretiens formels, sérieux ou sur le fond sont rares. Sans compter que les deadlines de dernière minute sont une sérieuse source de stress pour eux.

 

4. le tyran sympathique

« Comment ça, tu n’as pas encore lu l’e-mail que je t’ai envoyé hier à 21h30? » Ces patrons sont plutôt sympathiques en général, mais ils peinent à comprendre que vous avez aussi une vie en dehors du boulot.

avantage: les tyrans sympathiques veulent réaliser des performances exceptionnelles. Vous pouvez donc avoir la certitude que leur approche est mûrement réfléchie et qu’ils assureront un encadrement rigoureux.

inconvénient: une pression accablante au travail et une absence de frontière entre la sphère professionnelle et la vie privée.

 

5. le perfectionniste

« Ce n’est pas mal, mais… » Pour ce genre de patrons, rien n’est jamais assez bon. On peut toujours faire mieux. Vous l’aurez compris: ils placent la barre haut, très haut. Un petit oubli, une erreur mineure ? Incompréhensible ! « Quoi, tu n’avais pas tout relu trois fois ? »

avantage: vous êtes mis au défi de vous surpasser pour réaliser des performances exceptionnelles. Les perfectionnistes sont exigeants, et ils le savent. Ils vous soutiennent donc sans condition et veillent à ce que vous ne flanchiez pas sous la pression.

inconvénient: la marge d’erreur est très faible, ce qui peut vous freiner dans votre évolution. Sans compter que le perfectionniste veut avoir un contrôle total.

 

6. le coach de vie

Ces patrons s’impliquent activement et savent précisément ce qui occupe chacun de leurs collaborateurs. Leurs priorités? Une ambiance agréable et le développement personnel. Attendez-vous à recevoir régulièrement des e-mails bien intentionnés pour des formations intéressantes dont l’objet est : « Je t’y inscris? »

avantage: vous épanouir et assumer des tâches qui vous intéressent? Une évidence, pour le coach de vie.

inconvénient: l’absence de vision. Et de nombreux conseils non sollicités.

 

7. le lâcheur

Comment va votre patron? Bonne question… Vous ne l’avez ni vu ni entendu depuis plusieurs jours. Peut-être s’est-il rendu à la conférence dont il parlait l’autre jour? Ah non, le voilà qui arrive!

avantage: ces patrons vous laissent une liberté totale. Vous faites parfaitement bien votre boulot, ils n’en doutent pas une seconde !

inconvénient: ne vous attendez pas à ce que votre boss vous propose spontanément son aide pour une tâche ardue. Si vous voulez qu’il vous épaule, il faudra le demander vous-même.

 

8. le meilleur ami

« Hey, salut ! Alors, ton week-end? Et les enfants, tout va bien? On ira se boire un coup après le boulot, ça marche? » Ces boss vous considèrent comme leur égal et instaurent une ambiance détendue au travail. Ils sont, en revanche, moins enclins à prendre des décisions sur le fond.

avantage: vous travaillez dans un climat de totale confiance. Un problème ? Vous savez que vous pourrez toujours compter sur votre meilleur ami.

inconvénient: les patrons de ce genre ont un peu de mal à diriger. Une situation dégénère ? Ils auront du mal à imposer leur autorité.

retour à la page précédente