diplôme ne rime pas forcément avec compétences, 3 conseils pour attirer les bons talents.

Les employeurs attachent de moins en moins d'importance au niveau de formation des candidats et de plus en plus à leurs compétences. De ce fait, le vivier de talents dans lequel vous puisez en tant que professionnel RH est nettement plus grand. Mais comment trouver le collaborateur aux compétences adéquates parmi tous ces candidats ?

 

nouvelle donne

À l’heure actuelle, vous pouvez postuler sans diplôme auprès de méga entreprises telles qu'Apple, Google et Netflix. En 2018, seuls 50% des nouveaux collaborateurs d'Apple avaient un diplôme de l'enseignement supérieur. Les fondateurs des géants de l'informatique Microsoft et Apple (respectivement Bill Gates et Steve Jobs) ont d’ailleurs prouvé que l'on peut réussir sans aucun diplôme !

Selon Tim Cook, l'actuel CEO d'Apple, ce que les étudiants apprennent actuellement à l'école ne correspond pas à ce qu’ils doivent être capables de faire sur un lieu de travail. Il ne faut toutefois pas généraliser: il parle surtout du secteur IT. Mais c'est bel et bien l'un des secteurs où les talents sont rares. En tant que professionnel RH dans le domaine IT, il est préférable d'explorer d'autres pistes pour pourvoir les postes vacants.

Bien sûr, si vous retirez le diplôme de vos critères de sélection, il va falloir trouver d’autres repères. Car comment être certain qu'un candidat possède les bonnes compétences ? Voici trois conseils qui vous seront utiles.

 

1. listez les compétences clés pour chaque poste

Il est primordial de savoir ce que vous recherchez précisément avant de démarrer le processus. Vous pouvez bien sûr vous baser sur un référentiel de compétences propre à votre entreprises et à ses valeurs mais il ne faut pas négliger de sonder l’opérationnel. De quelles compétences clés, ce chef de service a t-il besoin pour le poste vacant au sein de son équipe ?
Disposer de ces informations vous permettra de rédiger un job description pertinent et de mener les entretiens de façon efficace (en vous aidant de la
méthode STAR par exemple).

 

2. évaluez les compétences grâce à des tests pratiques

Lors du processus de recrutement, une mise en situation du candidat vous permettra de valider ou non les compétences importantes pour le poste à pourvoir. Une enquête réalisée pour notre Talent Trends Report 2020 montre que 49 % des employeurs investissent déjà dans ce type d’outils pour les aider dans leur sélection.

Cette approche est très populaire dans le secteur IT. Avec des outils tels que HackerRank, vous soumettez les candidats à un test de codage en ligne. Seuls ceux qui réussissent sont invités à un entretien.

Les évaluations font aussi désormais partie intégrante du processus de recrutement dans d'autres secteurs depuis un certain temps. À vrai dire, elles démontrent leur utilité non seulement lors du recrutement, mais aussi dans le cadre du développement ultérieur de vos talents.


Découvrez ici comment Randstad RiseSmart peut vous aider grâce à ses assessments centers.

 

3. concentrez-vous sur les soft skills

Souvent, les soft skills sont un aspect capital d'une fonction. Parfois, elles sont même encore plus importantes que les compétences techniques (hard skills). Songeons, par exemple, aux vendeurs qui doivent faire preuve d'empathie et avoir un sens aigu de la communication.

Concentrez-vous donc durant le processus de recrutement – au niveau de l'offre d'emploi, des tests et des entretiens – sur ces soft skills essentielles. Les techniques de vente et la maîtrise d'Excel sont des compétences techniques que votre candidat pourra aisément perfectionner par la suite.

 

Vous recherchez d'autres conseils pour attirer des talents ?

Consultez nos articles de blog

retour à la page précédente