Les femmes et les jeunes souhaitent avant tout un bon équilibre travail - vie privée

Un bon salaire et la sécurité de l’emploi ne sont pas les seuls critères qui rendent un employeur attrayant. Pour un nombre croissant d'employés - en particulier les femmes et les « millennials » - un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée ainsi qu’une atmosphère agréable sont des caractéristiques décisives qui rendent les entreprises attractives. Ce sont donc des facteurs à ne pas négliger par les entreprises si elles souhaitent attirer les meilleurs employés, ceux dont l’engagement pourra les faire avancer.

 

Randstad Employer Brand Research (REBR)

De façon générale (26 pays étudiés), l’équilibre travail-vie privée se classe en meilleure position que l’an dernier sur la liste des priorités des employés (3ème vs 4ème).
Bien que le classement diffère légèrement selon les zones géographiques, une atmosphère de travail agréable est une priorité absolue pour les femmes dans le monde entier.
Les « millennials » quant à eux, ont tendance à regarder au-delà des avantages que sont la sécurité de l’emploi et le salaire; Ils veulent tout avoir, à la fois dans le cadre professionnel et hors du travail, de sorte qu'un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée est la clé de leur satisfaction au travail.
 

 

Important pour les employeurs, mais pas pour les employés

L'enquête a révélé quelques incohérences entre ce que les employeurs présentent comme important dans leur marque employeur et ce que les employés recherchent réellement. On a demandé aux répondants quels sont les attributs les moins importants d'un futur employeur. Fait intéressant, les éléments qui impliquent de prendre des risques ont le plus souvent été choisis comme peu attrayants. L'attribut le moins important - les opportunités de carrière internationales - est souvent présenté comme un avantage par les employeurs. Plus de la moitié des répondants ont affirmé que cela n'avait aucune importance pour eux. C'est probablement parce que les opportunités internationales impliquent des dépenses et des bouleversements - quelque chose que tout le monde n'est pas prêt à envisager.
 


La plupart des secteurs sont moins attrayants qu’en 2016

La REBR 2017 de Randstad montre que, pour les employés à l'échelle mondiale, la technologie, l'informatique et les sciences de la vie sont les secteurs les plus attrayants, bien que l’IT ait perdu un peu de son attractivité après quelques années de croissance.
 
Les services financiers, le secteur des biens de grande consommation, la logistique, les services et l'hôtellerie scorent relativement bas en terme d’attractivité avec respectivement  41%, 40%, 40%, 38% et 33% des employés qui souhaiteraient y travailler. C’est en quelque sorte une sonnette d’alarme pour les entreprises de ces secteurs. 8 employés sur 10 envisageraient de changer de secteur. 27% affirment ne pas être très attachés à leur secteur actuel, 33% changeraient si la rémunération et les avantages étaient au moins semblables à ceux de leur emploi actuel.

 

L'automatisation va changer le marché de l’emploi

Un nombre important de répondants dans le monde croit que l'automatisation améliorera leur travail. C’est particulièrement le cas en Amérique latine et en Asie-Pacifique, où respectivement 55% et 52% des personnes interrogées en sont convaincues (30% et 32% en Amérique du Nord et en Europe). Près de 40% de tous les employés interrogés estiment que l'automatisation n'aura aucun effet sur leur travail.
 
À mesure que l'automatisation réduit les tâches routinières et libère du temps pour que les employés travaillent sur des projets plus intéressants et complexes, certaines de leurs compétences deviendront obsolètes et il leur faudra en acquérir de nouvelles. En conséquence, les entreprises devront sans doute mettre davantage l'accent sur les besoins en formation. Lorsqu'on leur a demandé leur avis sur les besoins en formation, 58% des employés seraient heureux d’en bénéficier (à condition que le salaire reste le même ou soit supérieur). Les chiffres en Europe (49%) et en Amérique du Nord (51%) sont légèrement inférieurs à la moyenne mondiale, et sont nettement plus élevés en Amérique latine (69%) et APAC (69%).
 


Le Randstad Employer Brand Research est l’étude la plus complète et la plus approfondie au monde sur la marque employeur. Elle identifie les employeurs les plus attractifs parmi des milliers d'entreprises. L’enquête intègre les opinions de plus de 160 000 répondants (grand public, âgés de 18 à 65 ans) dans 26 pays. Elle donne un aperçu des perceptions et des facteurs de choix des employés potentiels. Pourquoi les gens préfèrent-ils une entreprise ou une industrie spécifique plutôt qu’une autre ? Qu'est-ce qui les motive à rester avec un employeur ou à chercher ailleurs ? L’étude est menée depuis 2000 par un institut de sondage international indépendant (Kantar TNS).

retour à la page précédente